Imprimer

L'adaptation au changement climatique dans les territoires

Retour sur des actions menées en région

Le changement climatique est déjà à l'oeuvre. Si les tendances actuelles se poursuivent, il s'accompagnera de changements importants, qui toucheront l'ensemble des territoires bourguignons-franc-comtois à différents niveaux. Face à ces nouveaux enjeux, il est donc nécessaire pour les territoires de s'adapter.

S'adapter ou gérer les crises ?

S'adapter au changement climatique suppose de faire face à des événements extrêmes plus fréquents et intenses. La réponse à ces événements est abordée par les politiques de prévention des risques naturels, qui ont pour buts de prévenir les dommages potentiels et de gérer efficacement les crises et les catastrophes quand elles surviennent. Bien qu'elle tende à gérer des événements ponctuels, la réduction des risques de catastrophes doit, néanmoins, s'inscrire dans une logique à long terme, en intégrant les évolutions attendues du climat. Aussi, la prévention des risques et la gestion de crise peuvent être vues comme des éléments clés de l'adaptation au changement climatique : elles fournissent une porte d'entrée pour anticiper les changements à venir dans un contexte d'évolution du climat.

Découvrez les témoignages sur les actions d'adaptation menées dans les territoires bourguignons franc-comtois

Dans le cadre de ses études, Alterre a exploré les effets du changement climatique en région et les solutions mises en place dans les territoires, dans une approche transversale et en collaboration avec de nombreux experts et partenaires.

Voir tous les témoignages

Le numéro 80 de la publication Repères (novembre 2020) fait une synthèse des tendances climatiques observées et des impacts en Bourgogne-Franche-Comté, en mettant en avant de nombreux projets et initiatives d'adaptation menées dans la région.

Témoignages

 

Se préparer à des feux de végétation plus fréquents

Philippe DEMOUSSEAU, Lieutenant-Colonel et Thierry VUILLEMIN, Commandant au SDIS 71

 

Gérer les canicules en milieu urbain

Adeline OURGAUD, Coordinatrice du dispositif canicule au Centre communal d'action sociale de Dijon, et de Marie-Françoise DODET Chargée de mission Plan climat à la Ville de Dijon et Dijon métropole

 

Un projet de territoire pour gérer la ressource en eau

Julie BERTHOU, Animatrice SAGE Armançon au Syndicat mixte du bassin versant de l'Armançon (SMBVA)

 

Répondre aux tensions sur l'eau potable

Claire REYMOND-BALANCHE, Adjointe à la transition énergétique et au développement durable à la Ville de Morteau (25)

 

Sratégie d'adaptation du département de la Côte-d'Or

Jean-Noël THOMAS, Chef de service Environnement et milieux naturels du Département de la Côte-d’Or

 

Stratégie d’adaptation du département de la Nièvre

Blandine DELAPORTE, Vice-présidente en charge du Développement durable, de l’environnement et du dialogue citoyen du Département de la Nièvre

 

Anticiper aujourd’hui pour préparer les forêts de demain

Jean RICHERT, Directeur de la direction de l’Agriculture, de l'environnement, des risques et du développement durable du Département du Territoire de Belfort

 

Diversifier l’offre touristique des montagnes jurassiennes

Florian MARGUET, Chargé de mission Tourisme ; Carole ZAKIN, Chargée de mission Climat énergie au Parc naturel régional du Haut-Jura

 

Intégrer la dimension du changement climatique dans les politiques publiques

Virginie Pate, Vice-présidente en charge de l’Économie et de la transition énergétique à la Communauté de communes du Val d’Amour (Jura)

Retour d'expérience
Les agences de l’eau, mobilisées pour l’adaptation au changement climatique

La région Bourgogne-Franche-Comté est située sur le périmètre de trois grands bassins hydrographiques : le bassin Rhône-Méditerranée-Corse, le bassin Loire-Bretagne et le bassin Seine-Normandie. Afin d’assurer une réponse adaptée dans le domaine de l’eau face aux enjeux du changement climatique, chaque bassin a établi son plan d’adaptation. Ces stratégies, qui ont été élaborées sous l’autorité du Comité de bassin et en concertation avec les acteurs de l’eau, visent à décliner le Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC) à l’échelle des bassins. Elles mettent en lumière les principaux enjeux, auxquels les territoires sont confrontés dans un contexte de changement climatique : l’assèchement des sols, l’accès à la ressource, la préservation des habitats et de la biodiversité, le risque d’inondations. Elles apportent également des orientations et des mesures stratégiques pour répondre à ces enjeux, qui sont, ensuite, intégrées dans les schémas directeurs d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) respectifs et les programmes d’action territoriaux. Les agences de l’eau apportent leur appui aux territoires souhaitant mener des actions d’adaptation, qu’il s’agisse d’économiser l’eau, de préserver sa qualité, de partager et d’optimiser la ressource, ou de réduire le risque d’inondation. Parmi les recommandations, le recours à des solutions dites « sans regrets », comme la protection des sols et des zones humides, est particulièrement mis en avant. Ces solutions durables et économiques ont la particularité d’apporter des bénéfices, quelle que soit l’ampleur du changement climatique à venir.

Texte issu de Repères n° 80, novembre 2020