Imprimer

Si les haies m'étaient comté

bocag'haie.jpg

Retour sur la journée du réseau Bocag'Haies qui s'est déroulée à Laviron (25) le 19 novembre dernier

Ce sont 70 participants représentant une vingtaine de structures, professionnels de la filière fromages AOP, chasseurs, associations naturalistes et collectivités de la région qui se sont rassemblés le 19 novembre 2019 à Laviron (25) pour participer à la journée "Si les haies m'étaient comté". Cette journée technique et d'échanges a été organisée dans le cadre du Réseau Bocag'haies de Bourgogne-Franche-Comté, par l'URFAC (Union Régionale des Fromages d'Appellation Comtois) et ALTERRE Bourgogne-Franche-Comté.

Présentation du réseau

" Si les haies m'étaient comté "

Les filières fromagères AOP du Massif du Jura sont étroitement liées au terroir et aux conditions environnementales locales. La biodiversité des prairies (qualité des sols et de la végétation) contribue à la typicité des fromages. Les infrastructures paysagères telles que les haies, les arbres et les mares fournissent d'importants biens et services pour le bon fonctionnement des équilibres naturels et pour l'économie de la région.

Cette journée était destinée à mieux comprendre pourquoi s'intéresser au maintien et à la restauration des réseaux de haies et comment valoriser le capital bocager : partage de connaissances, retours d'expériences  et actualités sur les politiques nationales, régionales et locales. Autant d'informations précieuses pour inspirer les acteurs locaux (agriculteurs, collectivités, chasseurs, environnementalistes, citoyens) à travailler ensemble pour préserver et restaurer ce capital, et engager la transition socio-écologique des territoires agroforestiers.

La matinée a été consacrée à définir "les clés de la réussite" autour de deux exposés de l'Association française de l'arbre champêtre - Agroforesterie et de l'Union des forêts et des haies Auvergne-Rhône-Alpes. L'après-midi, les participants se sont réunis sur le sujet "travailler en synergie pour convaincre sans contraindre" dans le cadre de trois ateliers. L'URFAC a cloturé le journée avec une intervention sur "L'environnement et la biodiversité, une préoccupation des AOP franc-comtoises", suivie par une dégustation de produits locaux.

Les présentations des intervenants


Matin : les clés de la réussite
  • Paule Pointereau – Association française de l'arbre champêtre - Agroforesterie

Comment permettre et amplifier la réappropriation de l'arbre et de la haie par les agriculteurs ?

  • Sylvie Monier – Union des forêts et des haies Auvergne-Rhône-Alpes - Mission Haies

Préserver et planter (beaucoup) d'arbres bocagers : où, comment, avec quels moyens ? 

 

Après-midi : travailler en synergie pour convaincre sans contraindre

Atelier 1 Importance de la biodiversité et de la mosaïque paysagère (haies/bocage) pour les systèmes herbagers, la qualité des produits, le bien-être animal, la durabilité économique des exploitations agricoles

  • Maxence Belle - France Nature Environnement BFC

La biodiversité au sein des haies : quels services pour l'agriculteur

  • Alexandre Laubin - LPO Franche-Comté

Le rôle des haies et des espèces hôtes : le cas des oiseaux

En savoir plus   La pie grièche de la LPO Franche-Comté

  • Régis Renaude - Fédération des Chasseurs du Doubs

Mettre en place des aménagements paysagers (maillage bocager, conversion de prairies en culture de céréales, perchoirs pour les rapaces...) pour limiter la prolifération des campagnols

 

Atelier 2 Entretien et valorisation de la haie qui peut être une source de revenu complémentaire avec la production de bois de chauffage (plaquettes pour chaudière automatique ou bûche), de plaquettes pour litière animale et de bois raméal fragmenté (BRF) pour les espaces verts

  • Isabelle Forgue, Séverine Le Beaut Humblot - chambre d'agriculture 25-90

Valorisation du bois des haies pour la litière et la chaudière

  • Régis Bouchard - Maire de Laviron

Pour que les chaudières communales soient alimentées localement avec le bois de haies

  • Lionel Sibue – Ademe & Didier Dalançon - Région BFC

Développer le bois-plaquette agroforestier

 

Atelier 3 Les haies rendent de nombreux services pour la ressource en eau. Elles contribuent à limiter les phénomènes d'inondation, de sécheresse, d'érosion des sols, à épurer les eaux polluées. Des opérations collectives de plantation de haies le long des cours d'eau sont réalisées et financées par les agences de l'eau et les opérateurs locaux.

  • Jean-François Froger - EPTB Saône et Doubs

Des boisements de berges et des maillages de haies pour préserver la qualité de la ressource en eau de surface et souterraine

  • Amaury Tropée- Fédération des Chasseurs du Doubs (en collaboration avec Lionel Perrin- AE RMC Besançon)

10 km de haies champêtres plantées sur le plateau d'Amancey

 

Clôture
  • Claire Hacquin & Éric Février – URFAC

L'environnement et la biodiversité, une préoccupation des AOP franc-comtoises

 

 

 

 

Article rédigé le 21/11/2019 - Alterre