Imprimer

Affichage détaillé (Ressources)


Vignette

Les conséquences du changement climatique sur la vigne et sur la forêt

Témoignages de Christine Monamy du BIVB et Marie-Cécile Deconninck du CRPF

décembre 2009

Quelles sont les conséquences de l’assèchement plus précoce des sols ?

Christine Monamy : Pour la vigne comme pour la forêt, on craint un débourrement (éclosion des bourgeons) plus précoce des plantes. Les stades phénologiques, du début à la fin du cycle végétatif, sont en effet très liés aux températures. Qui dit débourrement précoce dit également risque accru aux gels printaniers. L’assèchement précoce des sols peut, combiné à de fortes chaleurs, ralentir la croissance des plantes, voire provoquer un blocage de croissance et/ou de maturation. Les répercussions seront plus ou moins sévères sur la récolte (dessèchement des baies, taux de sucres accru).

Marie-Cécile Deconninck : En forêt, un défaut d’alimentation en eau au moment de la croissance peut altérer la formation des fruits, ce qui n’est pas sans conséquences sur la régénération des arbres.

Quels secteurs géographiques seraient les plus touchés ?

CM : Il est raisonnable de penser que les sols à faible réserve utile seront plus sensibles. Néanmoins, la vigne est une plante peu exigeante en eau et elle semble capable d’aller chercher l’eau en profondeur lorsque cela est possible. Mais le fonctionnement des sols viticoles est encore mal connu et il est difficile de faire des projections et des extrapolations.

MCD : Dans le domaine forestier, on observe de façon empirique que les arbres sur sols pauvres (faible RU) résistent mieux aux conditions difficiles comme celles de 2003. Les chocs hydriques sont plus à craindre sur les sols à bonne RU qui fournissent habituellement une bonne alimentation en eau au moment de la croissance, c’est-à-dire au printemps. L’assèchement précoce des sols, pour des arbres à système racinaire peu profond, aura des conséquences sur la croissance et indirectement sur leur état sanitaire.

 

Le BIVB est le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne. Le CRPF est le Centre régional de la propriété forestière.

 

(Extrait du Repères n° 53 - L'impact du changement climatique sur la ressource en eau)