Imprimer

Affichage détaillé (Ressources)


Vignette

La mesure de la biodiversité : une nouvelle voie de connaissance

Interview de Lionel Ranjard, responsable scientifique de la plate-forme GenoSol à l’INRA de Dijon

octobre 2011

Pour la première fois au monde, vous et votre équipe avez mesuré la quantité d’ADN des sols. De quoi s'agit-il ?

Cela équivaut à mesurer l’abondance des organismes vivants sur un échantillonnage aussi grand que le territoire français. Cette mesure permet d’accéder, grâce à des outils puissants, à l’immense diversité biologique du sol et de se rendre compte que cette vie du sol peut être très variable en fonction des régions françaises.

Les sols de Bourgogne sont-ils pauvres ou riches en biodiversité ?

Globalement, les sols de Bourgogne sont relativement riches en abondance et en diversité biologique de par leurs caractéristiques pédologiques. Toutefois, la répartition géographique de cette biomasse microbienne des sols est très hétérogène.

Les pratiques agricoles ou sylvicoles ont-elles un impact ?

Oui tout à fait ! Même si les caractéristiques pédologiques des sols sont les principaux paramètres influençant la biodiversité des sols, certaines pratiques agricoles sont assez agressives et délétères sur le patrimoine biologique. Il s’agit des pratiques viticoles, des forêts monospécifiques de résineux et de certaines pratiques conventionnelles en grandes cultures céréalières qui sont actuellement mises sous surveillance.

 

(Extrait de Repères n° 58 - Les sols : un support vivant, des service multiples)

Filtres

Publication Alterre :

Thème(s) :