Imprimer

Affichage détaillé (Ressources)


Vignette

Paysages de Corton : du terroir au territoire

Témoignage de Denis Fetzmann, directeur du domaine Latour et président de l'association Paysages de Corton

octobre 2011

En viticulture, le sol est un élément important, très lié à la notion de terroir. Or la préservation des sols et la lutte contre l’érosion nécessitent de prendre en compte une échelle plus large que celle des parcelles du coteau, de comprendre comment celles-ci sont reliées, d’intégrer la présence des différentes entités et de comprendre leur rôle : les bois en sommet de colline, les murets paysagers en milieu et bas de pente, les ouvrages de gestion de l’eau, les pratiques d’entretien des sols, la couverture des sols, etc.

L’association Paysages de Corton, créée à l’initiative du domaine Latour en 2011, est née en réaction à un projet de carrière touchant près de la moitié des bois de la colline. Celle-ci entraînerait une forte dégradation du paysage alors que le projet d’inscription de la Côte viticole au patrimoine mondial de l’Unesco se met en place. Mais au-delà de l’objectif de préservation de l’authenticité du paysage, Paysages de Corton constitue aussi et surtout un projet de développement durable qui vise à préserver notre patrimoine et à prendre en compte l’écosystème dans nos façons de travailler. Une quarantaine de domaines, trois municipalités et quatre organismes de défense et de gestion des appellations du territoire de Corton, le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) et aussi des chercheurs, sont impliqués. De nombreux partenaires soutiennent également l’association dont notamment des collectivités territoriales et des associations environnementales et culturelles.

L’association travaille à partir d’ateliers thématiques dont un sur les sols. Nous souhaitons aboutir à une charte des sols axée sur la lutte contre leur érosion et l’amélioration de leur qualité. L’approche est nouvelle pour les viticulteurs, habitués à une démarche de terroir. Avec ce projet, on passe à une démarche plus large de territoire d’environ mille hectars, afin de prendre en compte l’ensemble des interconnexions.

 

(Extrait de Repères n° 58 - Les sols : un support vivant, des service multiples)

Filtres

Publication Alterre :

Thème(s) :