Imprimer

Affichage détaillé (Ressources)


Vignette

Evaluation économique des services rendus par les champignons mycorhizogènes à arbuscules - Cas de la culture de l’oignon et de la vigne en Bourgogne

Mémoire de fin d'études

Delphine Verdier

2010 - 68 pages

Cette étude s'intéresse à la biodiversité du sol et plus précisément à certains micro-organismes, les champignons mycorhizogènes à arbuscules (CMA). Ces êtres vivants microscopiques, existant depuis plusieurs centaines de millions d’années, établissent des symbioses appelées mycorhizes (du grec «mukês» : champignon et « rhiza » : racine), avec les racines de 80% des plantes terrestres, dont la majorité des plantes cultivées par l’Homme. De récentes études scientifiques ont montré que ce type de champignon fournit un certain nombre de services écologiques non
négligeables pour l’agriculture.

La technique de mycorhization contrôlée consiste à inoculer ces champignons aux plantes cultivées. Associée à des pratiques plus respectueuses de l’environnement, elle permet de restaurer ces services sans entraîner de baisse de rendement. Cela pourrait ainsi constituer une alternative « naturelle » aux intrants de synthèse, dans le cadre des objectifs du plan Ecophyto 2018 qui visent la réduction de 50% de l’utilisation des produits phytosanitaires ou d’autres dispositifs agri-environnementaux.

Cependant comme de nombreux actifs naturels, ces services écosystémiques sont des biens qui échappent aux marchés économiques. Du fait de leur non monétarisation, ils ne sont jusqu’à présent que peu ou pas pris en compte dans les décisions publiques ou privées. On comprend ainsi la nécessité de rechercher et d’appliquer des méthodes d’évaluation économique afin de leur attribuer une valeur monétaire et ainsi fournir aux décideurs des arguments, autres qu’environnementaux.

C’est ainsi qu’Alterre Bourgogne (l’Agence Régionale pour l’environnement et le développement soutenable en Bourgogne), dans sa démarche d’évaluation économique des actifs environnementaux, a souhaité s’associer à l’Unité Mixte de Recherche (UMR) Plante - Microbe - Environnement (PME) du centre de l’INRA de Dijon, reconnue pour ses recherches dans le domaine des mycorhizes, afin de réaliser une étude sur l’évaluation économique des biens et services que fournissent les CMA.

Documents liés

Consulter le document (1,7 Mo)

Filtres

Publication Alterre :

Thème(s) :