Imprimer

Affichage détaillé (Ressources)


Vignette

Principaux résultats de l'analyse de flux de matières de la Bourgogne

Schéma

décembre 2013

La Bourgogne a extrait de son territoire près de 28 millions de tonnes de matières en 2010 qui ont été utilisées pour le fonctionnement de la société. Il s’agit de matériaux de construction (48%), de produits agricoles (44%), de bois (7%) et de minéraux industriels (1%). En extrayant de l’ordre de 17 tonnes de matières par Bourguignon contre une moyenne de 10 tonnes par Français, la Bourgogne joue un rôle d’approvisionnement pour les autres territoires, principalement en produits agricoles et sylvicoles.

La Bourgogne a également importé plus de 27 millions de tonnes de matières en provenance d’autres régions françaises ou d’autres régions du Monde, que ce soient des matières brutes ou des produits finis ou semi-finis. La catégorie « Autres produits », constituée principalement de produits manufacturés, représente le premier poste avec 34% des matières importées ; arrivent ensuite les produits agricoles et alimentaires (20%) et les combustibles fossiles et produits dérivés (14%).

20 millions de tonnes de matières ont été extraites, produites ou déplacées mais ne sont pas entrées dans l’économie. Les terres excavées lors de travaux de construction ou de l’extraction de minerais en représentent près de la moitié, l’érosion des sols 40%, les résidus de cultures et d’exploitation forestière 12%. Ces matières inutilisées constituent une masse équivalente à 72% des matières extraites et utilisées par l’économie, soit plus de 12 tonnes par Bourguignon en 2010.

La Bourgogne a exporté 27 millions de tonnes de matières (matières brutes, produits finis ou semi-finis) à destination de pays étrangers ou d’autres régions françaises. Ce chiffre est équivalent à la masse des importations. Ceci illustre le rôle de la Bourgogne comme territoire de transit.Les flux de transit y sont en effet importants : 40% des flux de marchandises qui traversent la France passent par la Bourgogne. La catégorie « Autres produits » et celle des produits agricoles et alimentaires représentent les deux premiers flux de matières exportées (33% et 30%); suivent les minéraux principalement utilisés pour la construction (19%).

L’utilisation de matières et la consommation de biens engendrent des émissions vers la nature , près de 11 tonnes par habitant : il s’agit des substances émises dans l’air, dans l’eau et les sols, ainsi que des déchets enfouis. Les émissions de dioxyde de carbone constituent plus de 60 de ces émissions vers la nature.

L’addition nette au stock correspond aux matériaux qui s’accumulent dans le stock existant sur le territoire, sous forme d’infrastructures, de bâtiments ou de biens durables (voiture, machines industrielles...). Elle est proche de 7 tonnes par Bourguignon en 2010. Elle traduit le déplacement de matières du milieu naturel vers la société. L’estimation de l’addition nette au stock est aussi utile dans une vision à long terme de la gestion de ressources, puisque le stock de matières d’aujourd’hui sera probablement le déchet de demain.

 

Schéma extrait de Repères n°64 La Bourgogne comptabilise ses flux de matières