Imprimer

Affichage détaillé (Ressources)


Les grandes entreprises financent la rénovation du patrimoine communal

Témoignage du Syndicat mixte du Chalonnais

Interview de septembre 2020, pour Repères n° 81

A chacun son chemin de transition

Des chemins de transitions émergent. Ils s’appuient sur des mesures institutionnelles (réglementaires, fiscales, aides financières), mais aussi sur de nombreuses initiatives collectives dans les territoires. Ces projets peuvent être initiés par les collectivités, mais aussi venir des citoyens et du monde associatif. Ils sont dans tous les cas multipartenaires et requièrent une mise en coopération d’acteurs très divers. Des expériences menées sur les territoires de la région mettent en lumière certaines de ces voies de transition.

Retrouvez ci-dessous le témoignage du Syndicat mixte du Chalonnais, qui illustre le chemin de transition : "De nouveaux modèles de financement" :

 

Les grandes entreprises financent la rénovation du patrimoine communal

Le Pays chalonnais s’est appuyé sur sa récente labellisation en tant que Territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) pour financer des travaux dans ses collectivités, grâce aux Certificats d’économies d’énergie (CEE).

 Sur les 137 communes réunies au sein du Pays chalonnais, 28 ont bénéficié d’un financement à hauteur de 80 % du coût de leurs travaux de rénovation. Par l’intermédiaire du Syndicat mixte du Chalonnais, elles ont obtenu 1,8 million d’euros issu des CEE financés par les grands groupes pour compenser leurs émissions de gaz à effet de serre. Peu familiarisées avec ce dispositif créé en 2014, les collectivités ont pu profiter d’un programme de l’État spécifique pour les acculturer avec les CEE. Seule condition pour y prétendre, être labellisé TEPCV. Ce qui fut le cas du Syndicat mixte du Chalonnais, qui a pu établir une liste de 74 opérations répondant aux travaux susceptibles d’être soutenus : isolation des combles et des murs, remplacement de menuiseries, d’éclairages publics ou encore d’une chaudière. Si ce programme est désormais achevé, il n’en reste pas moins que les collectivités peuvent toujours obtenir un financement par l’intermédiaire des CEE : 5 à 10 % du coût total de leurs travaux de rénovation du patrimoine municipal ou intercommunal, en complément d’autres subventions. Avec l’appui d’autres acteurs du territoire, services du Grand Chalon ou agence technique départementale, le Syndicat mixte du Chalonnais poursuit son travail de sensibilisation et d’accompagnement des projets ayant trait à la rénovation énergétique, et mobilise son ingénierie pour maximiser les financements en incluant les CEE.

Contact : contact@paysduchalonnais.fr


Septembre 2020 - Interview réalisée dans le cadre de Repères n° 81