Accueil > Ressources > Indicateurs > Qualité de l'eau potable : teneur moyenne en nitrates des eaux souterraines

Ressources

Qualité de l'eau potable : teneur moyenne en nitrates des eaux souterraines

Indicateur Eau

Description

Tendances et analyse

L’eau distribuée en Bourgogne est parfois un mélange d’eaux de provenances voisines, de qualités différentes. Malgré cela, les contrôles de qualité confirment les observations sur les eaux brutes : nitrates et pesticides se retrouvent à des teneurs plus ou moins tolérables dans l’eau distribuée. Le traitement des eaux au charbon actif permet d’améliorer la situation au regard des pesticides, mais a un impact sur le prix de l’eau. Pour la pollution par les nitrates, les solutions privilégiées restent les modifications de pratiques culturales et une meilleure épuration des eaux usées.

Pour les nitrates, on considère qu’une teneur qui dépasse 25 mg/l est un seuil d’alerte indiquant un risque de dégradation. Au-dessus de 50 milligrammes de nitrate par litre, l’eau n’est plus considérée comme potable pour les populations fragiles (nourrissons et femmes enceintes). Globalement, un quart de la population bourguignonne dispose d’une eau de qualité moyenne (> 25 mg/l).


Définitions

Les directions départementales des affaires sanitaires et sociales de Bourgogne ont défini un échantillon d’unités de distribution dans chaque département :

  • cet échantillon comprend 106 sites représentatifs des situations départementales (nature des activités et de l’occupation des sols sur la zone qui alimente le captage, origine de l’eau, répartition sur le territoire) ;
  • l’analyse des eaux brutes issues de ces sites traduit la qualité des eaux souterraines.

Les analyses réalisées au niveau de ces sites dans le cadre du contrôle sanitaire permettent d’obtenir la teneur moyenne en nitrates de ces ressources.

L’indicateur est construit à partir de ces informations agrégées au niveau départemental : il se présente comme la teneur moyenne en nitrates de l’ensemble des sites retenus dans l’échantillon départemental.
Cet indicateur permet :

  • de caractériser la fragilité de la ressource en eau vis-à-vis des micropolluants. Les nitrates sont très solubles et faciles à détecter : ils sont indicateurs de la contamination chimique d’origine essentiellement agricole des eaux souterraines ;
  • d’évaluer l’impact des pratiques agricoles sur les ressources en eau en Bourgogne. Naturelle à de faibles concentrations, la présence de nitrates aujourd’hui constatée dans les eaux souterraines et superficielles en Bourgogne est due pour l’essentiel à des pollutions agricoles.

Informations pratiques

Sources : Directions Départementales des Affaires Sanitaires et Sociales, Agences de l'eau

Thème(s) : Eau

Autres ressources sur le thème Eau :


Facebook Alterre Bourgogne-Franche-ComtéTwitter Alterre Bourgogne-Franche-ComtéFlux RSS Alterre Bourgogne-Franche-Comté