Accueil > Actualités > Actualités 2014 > Analyse de flux de matières en Bourgogne

Actualités

 
Imprimer

Analyse de flux de matières en Bourgogne

Image actu_AFME.jpg

Les premiers résultats viennent d'être publiés

Combien la Bourgogne consomme-t-elle de bois,  de denrées agricoles et alimentaires, de produits pétroliers, de minerais, de matériaux de construction…? D’où viennent ces matières et ces produits ? Quels en sont les impacts sur l’environnement en termes d’extraction de matières premières, de rejets polluants, d’émissions de gaz à effet de serre ? L’analyse des flux de matières qui a été menée par Alterre Bourgogne, avec le soutien financier du Conseil régional de Bourgogne, de la DREAL et de l’ADEME, apporte des réponses à ces questions. Les principaux résultats viennent d’être publiés dans Repères n°64.

L’étude révèle que la Bourgogne mobilise chaque année des quantités importantes de matières pour l’ensemble des activités sur le territoire : 55 millions de tonnes en 2010, soit 90 kg par Bourguignon et par jour ! Plus de 60 % de ces matières sont issues de ressources non renouvelables. Près de la moitié proviennent d’en-dehors de la Bourgogne. Une fois transformées, consommées ou transportées, un tiers des matières mobilisées est au final rejeté vers la nature, dont une bonne partie sous forme de CO2. Le recyclage n’évite que 9 % des besoins en matières, ce qui montre que même s’il est indispensable, le recyclage n’est pas suffisant pour réduire notre consommation de matières et limiter notre pression sur les ressources naturelles.

L’analyse de flux de matières constitue une nouvelle comptabilité, qui n’est plus exprimée en valeurs monétaires comme on le fait traditionnellement en économie, mais en quantités de matières mobilisées pour le fonctionnement des activités d’un territoire. Elle doit servir d’outil aux territoires pour mettre en place des stratégies de développement qui soient plus économes en ressources naturelles.

La Bourgogne est la première région de France à s’être lancée dans une telle démarche (hors programme de recherche). L’objectif est de comprendre dans quelles proportions les territoires bourguignons prélèvent, importent, transforment, consomment, rejettent et exportent les matières et les produits finis ou semi-finis nécessaires aux activités humaines sur le territoire, et les impacts que cela engendre.

 

Consulter Repères n°64

Consulter la page Ecologie territoriale

Consulter le communiqué de presse (PDF)

Dernière mise à jour le 24.06.2014


Facebook Alterre Bourgogne-Franche-ComtéTwitter Alterre Bourgogne-Franche-ComtéFlux RSS Alterre Bourgogne-Franche-Comté