Accueil > Actions partenariales > Réseau Bocages de Bourgogne

Actions partenariales

Réseau Bocages de Bourgogne

 

 

Animé par Alterre, le réseau Bocages est une plateforme d’échanges d’expériences et de mutualisation des connaissances, qui a vocation à sensibiliser et être force de proposition auprès des décideurs publics, socio-économiques et des citoyens. Le réseau est né de la volonté des acteurs bourguignons d’associer leurs compétences pour organiser et développer des actions en faveur du bocage, qui soient cohérentes à l’échelle de la région.

 

Pourquoi maintenir et restaurer nos bocages ?

Le bocage se définit comme un réseau de haies et d’arbres isolés maillant l’espace agricole. Outre sa contribution à la construction de l’identité paysagère de nombreux territoires, cette trame verte fournit d’importants biens et services pour le bon fonctionnement des équilibres naturels et pour l’économie de notre région. Ces biens et services, qui bénéficient à la collectivité ou à des acteurs économiques, vont de l’épuration et de la régulation du débit des eaux, au réservoir d’espèces de faune et de flore, aux corridors écologiques en passant par le développement de l’activité touristique et de filières agricoles de qualité (AOC Bœuf de Charolles).

La rénovation et la reconstruction de ce patrimoine commun demande de la cohérence dans les actions à mener ainsi qu’une démarche concertée impliquant tous les acteurs locaux et les bénéficiaires. Le but n’étant pas de reconstituer le bocage à l’identique mais de rénover un maillage adapté au contexte agricole et aux modes d’urbanisations et d’aménagements d’infrastructures de transports actuels.

Comment agir en faveur du bocage ?

  • En plantant de nouveaux linéaires de haies et des arbres de façon judicieuse, (qui ne gênent pas le passage des engins ou véhicules, perpendiculaire aux vents dominants…)
  • En implantant des espèces d’arbres et d’arbustes adaptées aux conditions locales de sol et de climat et en évitant les espèces ornementales ou exotiques
  • En adoptant des modes d’entretien ou de restauration (recépage) favorables à la pousse de haies hautes plutôt que de haies basses
  • En émondant ou en étêtant les arbres isolés tous les 10 à 15 ans
  • En identifiant et en localisant les éléments du paysage appartenant au bocage dans les documents d’urbanisme (ex : Plan Local d’Urbanisme)
  • En valorisant les produits de l’arbre et de la haie comme le bois (chaudière automatique à plaquettes, bois bûches, bois d’œuvre noble) et les petits fruits (confitures, sirop, liqueurs)
  • En valorisant l’image de qualité de vie ou de lieu de production d’un territoire bocager à travers le développement des activités de tourisme vert ou agricoles (filière et produits de qualité)
en lien avec cette action

L'agroforesterie : une pratique ancestrale abandonnée mais qui fait un retour remarqué !

Café-croissants-environnement sur Radio Campus Dijon - Emission du 17.06.2017

Les haies, une opportunité pour les agriculteurs

Témoignage d'Etienne Bourgy, chargé de projet en énergie à la Chambre d'agriculture de la Nièvre

Tout voir


ailleurs sur le web

Le biomimétisme : s'inspirer de la nature pour innover durablement

Rapport du Conseil économique social et environnemental

Bilan 2016 de l'état de la biodiversité en France

Observatoire national de la biodiversité

Tout voir


disponible au SIDDE

Du dommage écologique au préjudice écologique

Comment la société prend-elle en compte et répare-t-elle les atteintes causées à l'eau at aux milieux aquatiques?

Tout voir


L'actualité

lettre d'info

Inscrivez-vous et recevez directement toutes les dernières informations d'Alterre

Consultez les lettres déjà parues


Facebook Alterre Bourgogne-Franche-ComtéTwitter Alterre Bourgogne-Franche-ComtéFlux RSS Alterre Bourgogne-Franche-Comté