Accueil > Ressources > Consulter toutes les ressources > Le parc national des forêts de Champagne et Bourgogne : un atout pour la TVB ;Hervé Parmentier, directeur du GIP du Parc national des forêts de Champagne et Bourgogne

Ressources

Affichage détaillé (Ressources)


Vignette

Le parc national des forêts de Champagne et Bourgogne : un atout pour la TVB

Hervé Parmentier, directeur du GIP du Parc national des forêts de Champagne et Bourgogne

décembre 2015

Quelles sont les missions d’un Parc national ?

C’est un espace reconnu exceptionnel du fait de la combinaison remarquable entre géologie, diversité biologique, dynamique des écosystèmes, activités humaines et paysages. Un Parc est à la fois un territoire de référence pour garantir la préservation de ses patrimoines et un territoire de vie qui a vocation à expérimenter des nouveaux modèles de développement social, culturel et économique.

Les missions d’un Parc national sont la connaissance via la recherche scientifique, le suivi, le partage de ces données, l’expérimentation et l’accompagnement de dynamiques territoriales soutenables.

En quoi le projet de Parc national pourrait-il contribuer à la TVB et être un atout pour le développement du territoire ?

Le Parc constituera un réservoir forestier d'envergure nationale, représentatif de la forêt feuillue de plaine. Il jouera un rôle fondamental à l’échelle de son territoire dans le maintien voire la restauration des trames prairiales, et de zones humides et aquatiques. L’enjeu sera surtout d’éviter toute dégradation en promouvant un urbanisme peu consommateur de terres, en accompagnant les collectivités en ce sens et en améliorant la qualité de vie dans les villages. Le Parc sera une opportunité pour travailler sur des pratiques forestières et agricoles respectueuses des sols et de la biodiversité. Il permettra de  s’interroger sur les difficultés économiques que ces activités rencontrent pour rechercher des solutions simples, moins coûteuses, préservant notre potentiel environnemental.

Pouvez-vous donner un exemple concret ?

Rochefort-sur-Brévon est un village dont le cachet architectural est particulièrement préservé avec son organisation autour d’une retenue d’eau - qui constitue néanmoins une coupure dans la continuité écologique du Brévon. La nécessaire restauration de cette continuité met « en concurrence » la préservation des patrimoines naturels et culturels. Il s’agit pour le Parc d’amèner les parties intéressées (propriétaires des ouvrages, commune, habitants, gestionnaire de bassin et Etat) à rechercher ensemble des alternatives répondant à leurs enjeux respectifs. Grâce à l’action du Syndicat intercommunal des cours d'eaux du Châtillonnais (Sicec) les futurs aménagements rétabliront le transport sédimentaire et la libre circulation des eaux. Le village gardera son cachet, source de fierté et d’attractivité via la notoriété à venir du Parc pour des visiteurs et de nouveaux habitants.

 

(Extrait de Repères n°70 La Trame verte et bleue : pour concilier aménagement et biodiversité)

Filtres

Publication Alterre :

Thème(s) :


Facebook Alterre Bourgogne-Franche-ComtéTwitter Alterre Bourgogne-Franche-ComtéFlux RSS Alterre Bourgogne-Franche-Comté